Accueil Actualités La Gazette du krosmopolite – #05

La Gazette du krosmopolite – #05

12 min read
0
0
462
La Gazette Du Krosmopolyte - 05

Cette semaine, la gazette arrive avec un peu de retard, ce weekend nous savions que vous seriez occupés avec le MES (Montpellier Esport Show) et nous ne voulions pas vous déranger, vous êtes désormais reposés, voici donc la gazette d’Irumi.

La finale de l’arène des neiges

La finale du premier tournoi officiel de Krosmaga ! L’ambiance dans la tente du clan des « ça cri agro ! » avait rarement été aussi électrique.

Aucun krosmage ne tenait en place, et Ernik, chef du clan, n’était pas d’humeur à tenir ses troupes. Son propre engouement à l’approche de cette finale remplaçait son habituelle sévérité par un sourire timide en regardant du haut de son tabouret deux jeunes krosmages danser en rond, main dans la main au-dessus du brasero de la tente.

Alors qu’il se décidait finalement à calmer les ardeurs des deux fougueux, la corne retenti et la puissante voix de Hernex, l’un des honorables arbitres du tournoi, se fit entendre.

« C’est partiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, nos deux champions sont désormais dans l’arène, prêts à en découdre ! Krosmages du monde entier,  Les portes des gradins sont à présent ouvertes pour vous accueillir ! Après avoir triomphé de tous leurs adversaires, il est temps pour Shadoaze, dît le génie, et pour Jambonfromage le technicien, de nous montrer qui des deux mérite le titre unique de roi des neiges ! Les neiges éternelles de krosmaga, royaume des dieux ! »

Hernex, comme tout bon arbitre qui se respecte, s’était pris au jeu. Depuis 8 heures à l’annonce des finalistes, toutes ses pensées ne tournaient qu’autour d’une question : qui repartirait avec la carte blanche, la carte du vainqueur de l’arène des neiges, tournoi qui avait mobilisé tant d’énergie mais aussi tant de passions auprès de la communauté toute entière.

Deux gamins frôlent les jambes d’Ernik, manquant de le faire chuter, et courent en direction du stade « Flaxeau ! Flaxeau ! » Scandent-ils à tout va, encourageant leur vraisemblable champion.

Quand chacun fut installé, les écrans géants branchés et les petites sadidette en tutu venues distribuer des sifflets rassises, Poupik pris la parole. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire « fléau » la chaleureuse ambiance festive a laissé place à un glacial silence : le calme avant la tempête.

Ce changement de climat n’est pas le fait d’une Poupik sérieusement investie dans son rôle d’organisatrice, mais l’expression d’une montée de stress palpable : le signal du début de l’affrontement allait être donné.

« Que la finale de l’arène des neiges commence. » dit-elle simplement, sans plus de façon, tandis qu’au milieu du tonnerre d’applaudissement Jambonfromage, le dît Flaxeau s’approche de son rival la main tendue, que ce dernier serra avec dignité et détermination.

« Pour remporter la finale Mana, il faut réussir à arracher trois victoires à son adversaire, c’est ce qu’on appelle un BO 5 » explique Xyrram à son amie en essayant d’analyser les coups joués par Shadoaze qui ne manquent pas de faire perler des gouttes de sueurs sur la tempe d’un Flaxeau en difficulté dans ces premières passes.

Le premier affrontement débouche ainsi sur une victoire de Shadoaze qui aura su mener ses créatures au bout du terrain sablé que compose l’arène de la finale. Le deuxième duel, ponctué de nombreux rebondissements, enfoncera encore davantage Flaxeau dans les cordes suite à une très belle prestation de son adversaire.

La foule est en délire pour l’affrontement suivant que personne ne souhaite pour dernier match, signifiant une victoire écrasante du génie Shadoaze. Alors que les forces de Flaxeau semblent le quitter peu à peu, que certains krosmages se préparent à quitter les tribunes, heureux de cette finale mais déçus par la rapidité de sa conclusion, le technicien renverse la vapeur ! Sous les « hourra » et le déchainement des spectateurs le 3ème combat est relancé et se soldera quelques minutes plus tard par la prise d’un deuxième dofus adverse par le challenger, qui sort enfin la tête de l’eau.

[GARD]

La plupart des gradins n’étaient déjà plus occupés durant le 4e duel : la majorité des spectateurs est venue coller au plus près les deux finalistes, directement dans l’arène ! Les cartes pleuvent, les stratégies, toujours plus osées et audacieuses sous la fatigue croissante, font le bonheur des tacticiens et la joie des euphoriques. Bousculé par sa défaite à la manche précédente, le brillant Shadoaze se laisse une nouvelle fois prendre par un Flaxeau revigoré, et prêt à ramener le score à égalité ! Le 4e manche prend ainsi fin sur un double cri de rage et d’encouragement « alleeeeeeeeeeeeeez » s’élance Carhim, un jeune joueur de 8 ans accompagné de sa mère Erphyze, krosmage du top 50 à ce jour, qui au contraire de son fils encourage Shadoaze.

Et le 5e match, décisif, démarre. A l’inverse des deux précédents, les premières cartes jouées lors de cet affrontement final le sont dans le plus grand et profond silence que la foule ait donné jusqu’alors. Les premières tactiques sont rapidement avortées par les deux experts, les cartes s’enchainent, les paquets s’amincissent, les défausses se remplissent au même rythme que le terrain de l’arène et la jauge générale de stress.

Plusieurs montées de stress plus tard, pour l’ensemble des spectateurs quel que soit leur camp, Flaxeau, ou Jambonfromage, arrache le dernier dofus qu’il lui fallait à son adversaire et s’offre ainsi un titre qui, bien plus qu’une récompense de tournoi officiel, vient illustrer le parcours d’un krosmage particulièrement remarquable, ponctué de nombreux titres, et un classement général souvent proche du sommet de la colline.

C’est tout sourire mais néanmoins humble que le champion international de Krosmaga remercie la foule, ses fan, l’organisation, et bien sur salue le parcours de son adversaire.

Quant à nous, au-delà d’en avoir pris plein la vue, nous savons qu’il va falloir beaucoup d’heures d’entrainement pour pouvoir titiller ces champions lors du prochain tournoi. Espérons qu’avec l’ouverture du jeu et du potentiel free2play, celui-ci ne s’appellera pas l’arène du shopping.

Irumi

Dessin Xyram Gazette - 05
Dessin Xyram Gazette – 05
Charger plus d'articles similaires
Charger plus d'articles de Nabes Teban
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

Consultez également

AMA WAVEN by Gobelyn

Bienvenue sur l’AMA Waven By Gobelyn. Vous pourrez retrouver ici toutes les question…